REFERENCE EXHIBITIONS IN ITALY
ASSOCIATED COMPANIES

ASSOMAC ONSTAGE

 

C03 - Assemblage et confection

Machines, équipements et accessoires pour l'assemblage des parties qui composent les articles en cuir et pour effectuer le finissage final.

Machines et équipement pour l'’enduction de colle sur renforts, parties de tiges et doublure. Dans les versions à spray et à rouleau.

Machines et équipements destinés aux processus d’assemblage, pour superposer l’endroit et la doublure ou pour renforcer et soutenir certaines parties de pièces. Elles peuvent fonctionner à froid ou à chaud, et dans ce dernier cas, par exemple, intervenir sur les semi- fini, traités avec des colles à chaud ou en polyuréthane pour leur réactivation. Du point de vue structurel et opérationnel ces machines peuvent être de divers types : à plaques tournantes ou alternantes, à mouvement de pression vertical; à plaques articulées tout le long d'un côté et en fermeture à livre; à rouleau presseur avec alimentation en continu.

Machine pour le séchage et la réactivation des colles par réchauffement, dans des versions à air chaud et infrarouges.

Elle prépare le bord de simples parties ou de toute la forme du contour d’articles de maroquinerie, avant de démarrer la phase de finition. On utilise en particulier des versions employées pour des interventions sur des ceintures, sacoches et lanières qui utilisent des outils de coupe, come des lames circulaires ou des couteaux façonnés.

Unité de couture avec surface d’appui du matériau plane. Elle peut exécuter différents types de points (noué, en chaînette, simple ou à double surjet, en zig-zag), différents types de couture (à une aiguille, à deux aiguilles, droite, en zig-zag) et avec différents systèmes de transport (en griffe, griffe et aiguille, aiguille-griffe, petits pieds, autres).

Equipement spécifique pour effectuer l’aplatissement, après couture, de l'arête du bord à coupe vive des pièces assemblées et ouvertes en livre.

Famille de machines à coudre ayant l’appareillage de la tête de couture et la forme du support du matériau spécifiquement conçu pour ces traitements particuliers.En font partie de cette catégorie : la machine en colonne rabattable, à bicorne verticale, en mesure de faire une rotation de 360​​°, en colonne inclinable, les machines automatiques pour la couture de ceintures et pour l’application de boucles entières ou partielles et de passants.

Machines à coudre automatiques pour la réalisation de coutures décoratives d’union, pour l'application de reports avec logo ou autres type de fermeture, dont le fonctionnement est contrôlé électroniquement par un microprocesseur. En général les machines à coudre automatiques fonctionnent en faisant déplacer horizontalement une table de travail sur laquelle est placée la pièce en cours d'exécution, sous une tête de couture fixe à mouvement vertical synchronisé avec la précédente. Les interventions sont programmables et l'opérateur se limite au chargement de la pièce et au démarrage de l'unité de couture.

La production (de ces types) d’articles en matière synthétique permet d'utiliser un système de traitement du produit "en continu". Le matériau synthétique mis en rouleaux, en règle générale de 1400 mm, est découpé en plusieurs parties et bobiné par des machines appropriées appelées « coupe rouleaux ». En partant du matériau bobiné dans ses deux versions prévues, une pour l’endroit de l’article et l'autre pour la doublure on pourra organiser un travail en îlot pour l'obtention des ceintures , bretelles et similaires.

Caro cliente e caro fornitore,

In questi giorni stiamo vivendo una situazione imprevedibile, complessa e con la quale non avremmo mai voluto confrontarci. Le imprese associate ASSOMAC, sia strutturate che di piccole dimensioni, sono messe a dura prova e si trovano obbligate a decisioni difficili in un contesto internazionale in continuo cambiamento.

In tutte le nostre aziende, dopo le disposizioni governative per una cessazione delle attività, è sempre più crescente la preoccupazione per la capacità di “resistenza dell’impresa” anche legate alle dotazioni finanziarie per rispettare le future scadenze di pagamento nella salvaguardia dei nostri collaboratori, fornitori e clienti. 

Riprendendo quanto scrive il presidente di Confindustria Vincenzo Boccia nella lettera ai presidenti delle Associazioni Confederate del 31 marzo scorso:

La tenuta del sistema economico e delle filiere dipende però anche da noi, dalla nostra etica della responsabilità e dai nostri comportamenti, per questo faccio un appello a tutte le nostre imprese e lo faccio riportando una frase di Stefano Scaglia, il nostro Presidente di Confindustria Bergamo, un territorio tra i più colpiti in questo momento, che ha dichiarato ieri: “Ogni impresa, indipendentemente dalla sua dimensione, categoria o settore merceologico, è funzionale alla sopravvivenza del nostro tessuto produttivo. Mantenere gli impegni presi nei pagamenti, salvo gravi e comprovate difficoltà, è la decisione che garantisce continuità a tutto il nostro sistema. Adesso è il momento della responsabilità sociale, possiamo e vogliamo essere il centro e i promotori della nuova rinascita”.

In questo momento le nostre imprese stanno cercando di fare il possibile per ottemperare a tutti gli impegni di pagamento nei confronti dei propri fornitori proprio per non incrinare rapporti commerciali storici e non alimentare un dannoso effetto domino.  

Fiduciosi che la collaborazione etica del mondo imprenditoriale unitamente al rispetto degli impegni presi consentirà una pronta ripartenza della filiera pelle e dell’intero sistema produttivo italiano.

Un caro saluto.

Presidente Assomac
Gabriella Marchioni Bocca